Logo
Meusre-de-riposte

Présentation

Le Laboratoire Eco-Matériaux et Habitat Durable est un laboratoire université de recherche en matériaux innovants pour une construction durable. L’objectif général du LEMHaD est de contribuer à résoudre les problèmes d’insuffisance de logements accessibles et confortables pour les populations en Afrique et d’infrastructures de transport de qualité et durable, par le développement de solutions innovantes respectueuses de l’environnement.

Axes de recherche

Le LEMHaD a structuré son projet scientifique autour de deux axes complémentaires.

Axe 1 : Matériaux et Structure pour une Construction Durable (MSCD)
  • Déterminer les propriétés physico-mécaniques des géo-matériaux naturels et/ou élaborés
  • Développer la stabilisation des BTC et la terre par géopolymérisation
  • Élaborer et caractériser des éco-ciments, des éco-bétons et des matériaux innovants incluant des sous-produits agro-industriels
  • Étudier la durabilité des matériaux et ouvrages dans le contexte sub-saharien
  • Développer un code de calcul des structures mixtes
    • Maîtriser le comportement des murs en maçonneries
    • Étudier les comportements des corps de chaussées dans le climat tropical.
Axe 2 : Confort dans les Habitats et Gestion des Infrastructures (CHGI)
  • Concevoir et optimiser des solutions de confort hygrothermique pour des écohabitats,
  • Modéliser le comportement hygrothermique de l’habitat : de la paroi au bâtiment,
  • Suivre expérimentalement le comportement hygrothermique bâtiment existant
  • Réaliser le diagnostic (par les méthodes de contrôle non destructif) et maintenance des ouvrages existants
Projets scientifiques contractuels

Pour accroître ses compétences ainsi que les ressources nécessaires à son développement, le laboratoire participe aux appels à projets nationaux, régionaux et internationaux. Depuis 2012 à nos jours, le laboratoire s’est engagé sur les projets suivants :

Projets Régionaux
  • PAES P- Z1 – IAD – 002 (UEMOA) 

Titre : Caractérisation des matériaux latéritiques pour une meilleure utilisation en Afrique

Objectif : Le projet a pour objectif de contribuer au développement de l’utilisation des latérites dans le secteur de la construction de bâtiments individuels et publics, des ouvrages hydrauliques, de l’assainissement et de la voirie, mais également dans des applications plus novatrices tel que le stockage par exemple. Il s’agit d’étudier de manière plus approfondie le matériau latérite dans le but à terme de normaliser ses caractéristiques et d’optimiser sa mise en œuvre.

Période : 2012 – 2016

Montant : 29 353 000 FCFA

Projets internationaux
  • DDC 1.3.2

Titre : Eco-habitat à haute efficacité énergétique utilisant au mieux les ressources locales et adapté au contexte sahélien.

Objectif : Ce projet propose de concevoir et de développer des bâtiments écologiques adaptés au contexte sahélien en exploitant au mieux les ressources locales.

Période : 2012 – 2018

Montant : 200 000 CHF

  • DDC 1.3.3

Titre : Le développement d’une solution innovante de stabilisation des BTC par géo polymérisation adaptée au contexte sahélien en utilisant les déchets agricoles et miniers.

Objectif : Concevoir, formuler et développer un géo brique à base des géopolymères en vue de la réalisation d’un bâtiment HQE utilisant au mieux les matériaux locales (matériaux et source d’énergie …) et adapté au contexte sahélien

Période : 2012 – 2018

Montant : 209 000 CHF

  • ARES PRD

Titre : Amélioration de la qualité de l’habitat en briques de terre crue au Burkina Faso.

Objectif : L’objectif du projet est l’améliorer les qualités de l’habitat en terre crue en agissant à la fois sur les matériaux et l’architecture. Cette double approche, qui s’inscrit pleinement dans les objectifs des acteurs régionaux, nationaux et mondiaux de développement, permet une réponse globale au problème de la construction : les propriétés du matériau sont améliorées, en même temps que la façon de construire. Les aspects techniques sont complétés par une réflexion socio-économique mais aussi une action de réappropriation du matériau local souvent considère comme « peu moderne et peu durable » par la population.

Période : 2016 – 2021

Montant : 492 989, 40 €

Activités de recherche

Les activités de recherche au laboratoire se font essentiellement autours des sujets de thèse, des masters ou des projets contractuels.

Thèses en cours
  • Étude du comportement mécanique des poutres mixtes bois-béton avec connexion par tige d’acier – Approche expérimentale et modélisation
  • Caractérisation géo mécanique des carrières latéritiques du Burkina Faso pour une meilleure utilisation en construction routière
  • Contribution au développement d’un éco-ciment hydraulique à base des pouzzolanes disponibles localement au Burkina Faso
  • Bâtiment Bioclimatique en Afrique Sahélienne : outil d’aide de conception
  • Confort thermique et Eco-habitat utilisant au mieux les ressources locales et adapté au contexte sahélien
  • Influence de la nature de l’argile et des matériaux de substitution sur les propriétés physico-mécaniques des briques en terre crue (BTC)
  • Optimisation des propriétés hygrothermiques des parois dans les habitations en BTC au Burkina Faso
  • Etude socio-anthropologique des conditions de popularisation et de diffusion des constructions en BTC au Burkina-Faso. Etudes de terrain à Ouagadougou.
Thèses soutenues
  • Étude des performances mécaniques des poutres et planchers mixtes bois-béton – Influence du mode de connexion –
  • Comportement physico-mécanique et durabilité de bétons de granulats légers à base de coques de noix de palme
  • Élaboration et caractérisation d’un Eco-ciment à base de poudre de mâchefer de charbon
  • Synthèse et caractérisation des liants géopolymères à base des matériaux locaux du Burkina Faso en vue d’une stabilisation des Briques en Terre Comprimées (BTC)
  • Comportement physico-mécanique et durabilité de mortiers cimentaires à granulats de mâchefer
  • Caractérisation des matériaux latéritiques indurés pour une meilleure utilisation dans l’habitat en Afrique.