Programme d’accélération des startups Nexus EESA dans le Bassin du Niger // Levée de fonds : un tête-à-tête entre des startups prometteuses et des investisseurs d’impacts

Du 22 au 24 mai 2023, des rencontres d’affaires et des mises en relation entre des startups d’impact et des investisseurs sensibles au Nexus Eau-Energie-Sécurité Alimentaire (EESA) a été organisée à Abidjan. Cette activité avait pour objectif d’accélérer des levées de fonds au profit de ces startups.  

Ces trois journées décisives ont permis à quatre (04) startups bénéficiaires du programme Nexus EESA ainsi qu’à deux startups en accélération au Centre d’Incubation et d’Entrepreneuriat (CIE) de l’Institut 2iE d’aller à la conquête d’investisseurs. Les six startups (Agro-Eco Services, Green Business Consulting, Moonsoftbio, SAVIP, Laafi Concept SAS et CAJUDIUM) proposent diverses solutions dans les domaines des énergies renouvelables, de l’assainissement, de la santé et l’agriculture durable en Afrique. Les investisseurs conviés à cette rencontre ont été sélectionnés en raison de leurs intérêts pour le Nexus EESA et pour les défis que rencontrent les populations dans le Sahel en général et le Bassin du Niger en particulier.

Agro-Eco Services et Green Business Consulting valorisent les déchets ménagers, déjections animales, déchets végétaux et agro-industriels dans la production de charbons écologiques et d’engrais organiques. Elles contribuent à la gestion des déchets urbains, à l’augmentation de la productivité agricole, à l’amélioration de la santé publique, à la séquestration du carbone et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Moonsoftbio et SAVIP proposent des solutions d’assainissement des espaces publics et privés. SAVIP assure un service de collecte et gestion des déchets de proximité et à moindre coût. Moonsoftbio quant à elle, recycle les matières plastiques pour fabriquer des bios digesteurs intelligents qui transforment les déchets fermentescibles en méthane et engrais. Les 2 startups permettent ainsi d’assainir les milieux de vie des populations, d’enrayer la progression des maladies hydriques, d’augmenter la productivité agricole et de réduire la dépendance au bois/charbon de bois et aux engrais chimiques.

En ce qui concerne Laafi Concept SAS, c’est une entreprise technologique qui développe, fabrique et fournit des solutions numériques notamment pour le suivi, la régulation et la conservation des produits pharmaceutiques et autres produits thermosensibles. Elle participe à améliorer la couverture vaccinale des jeunes enfants, à réduire les pertes post-récoltes et le gaspillage alimentaire.

La startup CAJUDIUM quant à elle, contribue à la valorisation et à l’éclosion de nouveaux produits (apéritifs, jus naturels, aliments pour bétail, combustibles solides) dans la filière anacarde au Burkina-Faso. Elle participe à la réduction du gaspillage alimentaire par la valorisation de la pomme d’acajou et à la lutte contre la déforestation.

Des perspectives d’investissement

Avec des impacts importants et une demande de plus en plus croissante face à de faibles productions, ces startups sont en quête de financements pour impulser leur passage à l’échelle et répondre aux besoins du marché. Entre tables-rondes passionnantes et échanges B-2-B, les porteurs de projet ont sorti leurs différentes cartes et présenté leurs solutions et perspectives de croissance aux investisseurs de choix. Rekia Foudel et Anais Amazit de Barka Fund, Nouss Bih de Sahel Capital, et Patrick Tognisso de Dakar Network Angels (DNA) sont les investisseurs qui ont marqué leur intérêt pour les projets portés par les startups.

Cette rencontre a permis d’accélérer les processus de levées de fonds pour les six startups présentes tout en créant un cadre de partage de bonnes pratiques avec les investisseurs. Les thèmes mis sur la table ont porté sur l’identification des investisseurs, l’analyse des opportunités et les non-dits d’une négociation. C’est sur une note de satisfaction partagée que l’activité a pris fin, laissant ainsi la place à une suite d’échanges et de futures alliances entre les différents acteurs.

Rappelons-le, cette activité intervient dans le cadre du programme d’accélération Nexus Eau-Energie-Sécurité Alimentaire dans les neuf (09) pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN). Ce programme porté par la GIZ, est mis en œuvre par 2iE avec le financement de l’Union Européenne et le Ministère Allemand pour la coopération internationale et le développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS

Archives