Les activités de 2023 au cœur d’un atelier de planification et de budgétisation

Les acteurs du programme FILE -IN AFRICA (Formation inclusive des leaders et entrepreneurs en ingénierie pour l’Afrique) se sont réunis en atelier du 19 au 20 décembre dans le cadre de la planification et de la budgétisation des activités de 2023. La rencontre a permis de passer en revue les activités réalisées depuis la mise en œuvre du programme en mars 2022 et de décliner les actions pour 2023. Le programme FILE-IN AFRICA est déployé sur 10 ans avec l’appui financier de la Fondation Mastercard.

En prévision du nouvel exercice de 2023, l’institut 2iE a organisé des échanges et réflexions autour de la planification et de la budgétisation des activités du programme FILE-IN AFRICA. Cet atelier a réuni plusieurs acteurs issus de l’ensemble des domaines impliqués dans le programme.

A l’entame des travaux, le secrétaire général de l’institut 2iE représentant la direction générale, Prof. Hama Yacouba, a formulé à l’endroit des participants les félicitations de la direction générale pour le travail effectué au cours de l’année 2022. Il a surtout appelé à redoubler d’efforts pour la conduite du programme et l’atteinte de ses objectifs.  « Je souhaite de bons et fructueux échanges permettant de formuler sur des propositions d’activités efficientes et efficaces dans le but de consolider les acquis et relever les défis de 2023 », a-t-il indiqué.

Par la suite, le programme a fait l’objet d’un bilan par secteur. Ainsi, il a été passé en revue les activités de communication et promotion, de recrutement des boursiers, d’ingénierie, de cours d’anglais intensif et de leadership transformationnel.

L’ensemble de ces actions a contribué au recrutement de la 1ère cohorte d’étudiants composée de 165 boursiers et boursières :  100 en Bachelor en Gestion des Infrastructures et Services (BGIS) ; 20 en Centrale-2iE African Bachelor of Engineering ; 15 en Bachelor Technologique en Energies renouvelables (BT-ER) ; 15 Bachelor Technologique en Exploitation et Maintenance des Installations Hydrauliques (BT-EMIH) et 15 Mastère spécialisé en Assainissement non collectif (Mastère ANC).

Ils sont originaires du Bénin ; Burkina Faso ; Burundi ; Cameroun ; Congo (RD); Côte D’Ivoire;  Guinée (Conakry) ;  Madagascar; Mali;  Mauritanie; Niger; Sénégal; Tchad ;Togo.

Pour réaliser les activités du programme, il a été procédé au recrutement du staff permanent composé entre autres du Chargé de programme, du Spécialiste en passation de marchés, du Comptable, du Conseiller carrière, du Conseiller en orientation, du Spécialiste en communication, du Coach en leadership transformationnel, du Coach en entreprenariat, de l’Assistante de direction et de la Coordonnatrice de formations en ligne. Aussi, un bâtiment abritant plusieurs bureaux a été aménagé.

Selon le directeur du programme, Dr. Mahamadou Koïta, la mise en œuvre du programme a été émaillée de difficultés tant dans le recrutement des cibles que dans le mode de mise en œuvre du programme (en distanciel). Toutefois, il a rassuré que grâce à la mobilisation et à l’implication des acteurs du programme les solutions idoines et les ressources nécessaires ont été trouvées afin de surmonter les difficultés.

L’équipe met le cap sur 2023

Après l’étape de bilan, les participants ont été repartis en groupes pour les travaux de planification et de budgétisation. Ces échanges et réflexions en commission ont porté sur 9 thématiques majeures dont les promotions et inscriptions ; l’amélioration de l’environnement de l’apprentissage ; la conception des cours et examens pour les élèves ; le renforcement des capacités de 2iE ; la création d’un réseau de pourvoyeurs d’emplois ; la capitalisation et vulgarisation des leçons apprises ; les activités de leadership transformationnel et l’anglais.       Chaque commission a ainsi pu proposer un programme d’activités à réaliser en 2023, accompagné de budgets y afférant. Ces résultats ont été débattus en plénière avec l’ensemble des participants.  Notons que les propositions issues de cet atelier feront l’objet d’arbitrage entre le Comité de direction (CODIR) de 2iE et les responsables du programme.

L’atelier s’est achevé sur une note de satisfaction. Chaque participant a pris l’engagement de jouer son rôle dans la mise en œuvre des activités prévues pour l’année 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS

Archives