Doctoriales 2iE 2023 : L’intelligence artificielle au cœur des travaux

L’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) a organisé, les 13 et 14 décembre 2023, la 11e édition des Doctoriales sur le thème « Science, Innovation et Entreprenariat pour le Développement ». Cet évènement scientifique majeur a réuni plusieurs chercheurs, doctorants et porteurs de projets innovants venus de divers horizons, offrant ainsi un cadre propice d’échanges sur des thématiques liées au Climat, à l’Eau, à l’Assainissement, à l’Environnement, aux Énergies Renouvelables et Systèmes Intelligents, aux Eco-Matériaux de Construction, ainsi qu’à la Durabilité des Ouvrages. Au programme, plusieurs travaux dont des sessions de communications orales, des ateliers et des concours visant la promotion de la recherche scientifique et de l’innovation.

La cérémonie d’ouverture, haute en couleurs, a été présidée par le Directeur Général de 2iE, Prof. El Hadji Bamba DIAW, entouré du Secrétaire Général Prof. Hamma YACOUBA, des directeurs et responsables de services, ainsi que des partenaires de l’institution. Elle a été marquée par trois allocutions à savoir celle de la représentante des doctorants, suivie du mot de bienvenue du responsable de l’école doctorale et pour terminer le discours d’ouverture du directeur général.

Après la cérémonie d’ouverture, les travaux se sont poursuivis avec la conférence inaugurale animée par le Prof. Claude LISHOU de l’Université cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) au Sénégal, et qui a porté sur la gestion ouverte des données de la recherche : quelles implications pour la recherche africaine ? Cette thématique majeure a permis de mettre en évidence l’importance de la gestion ouverte des données pour le développement de la recherche en Afrique en contribuant à améliorer l’accès, à encourager la collaboration et à établir un cadre éthique pour la réutilisation des données. « La gestion ouverte des données de recherche en Afrique offre une opportunité de transformation de la recherche scientifique sur le continent et peut conduire à un écosystème de recherche plus collaboratif, inclusif et innovant en Afrique, permettant à la recherche africaine de réaliser son plein potentiel de levier du développement. » a soutenu le conférencier.

Par la suite, des sessions de communication orales et des travaux en commissions ont permis aux chercheurs, doctorants et jeunes promoteurs ainsi qu’au public d’échanger sur les thématiques de l’eau, l’assainissement, les énergies renouvelables et les éco-matériaux.

Au cours du 2e jour des travaux, s’est tenu un panel sur « formation et recherche-innovation en Afrique face à l’avènement de l’Intelligence artificielle (IA) : atouts, défis et perspectives. » Les participants ont eu des échanges fructueux sur les défis de l’IA et exploré les opportunités qu’elle représente pour les programmes de science et d’ingénierie afin de stimuler le développement en Afrique.

En outre, la journée a été marquée par le concours « Ma thèse en 180 secondes » dont l’objectif est de développer les compétences en communication des doctorants en les incitant à expliquer de manière claire et captivante le contenu complexe de leurs travaux de thèse en seulement trois minutes.

A l’issue des Doctoriales, toutes les œuvres des candidats ont été évaluées par des jurys ainsi que les votes du public. Au total, 20 posters étaient en compétition dans le concours du meilleur poster scientifique, 50 communications orales pour le Prix de la meilleure communication orale et 6 candidats(e)s pour celui de « Ma thèse en 180 secondes »

Les jurys des différents concours ont, au cours de la cérémonie de clôture, rendu leur verdict et désigné les lauréat(e)s. Mme Inès Gwladys Ouedraogo, doctorante de 2iE, a été sacrée lauréate du meilleur poster scientifique. Son œuvre a porté sur « Optimisation de la production de biogaz à partir des boues de vidange en codigestion avec des déchets organiques ». M. Abdel Aziz TINTO, doctorant de l’université Nazi Boni, est lauréat de la meilleure Communication orale « Amélioration des caractéristiques géotechniques et mécaniques des matériaux argileux utilisés en couches des chaussées par le mélange de tuf et chaux ».  La compétition « Ma thèse en 180 secondes » a, quant à elle, été remportée par Mme Aminata SARR, doctorante de 2iE, sur le thème « Mise en place d’une unité modulaire agrivoltaïque innovante dans le contexte du nexus Eau-Energie-Alimentation ».

 

Comme mots de clôture, la Présidente du Conseil Pédagogique et Scientifique (CPS), Pr. Isabelle Adolé GLITHO a salué et félicité les équipes de 2iE pour la réussite de l’organisation de cette édition des Doctoriales, ainsi que les participant(e)s pour la qualité des travaux scientifiques présentés. Elle a fait une mention spéciale aux doctorantes et aux lauréates de Prix.

Quant au Directeur Général de 2iE, Pr. El Hadji Bamba DIAW, tout en remerciant et félicitant les organisateurs et les participant(e)s, il conclut en ces termes « les résultats de cette 11e édition des Doctoriales 2iE ont été très satisfaisants. Les thématiques ont été diverses et variées. Les recherches permettent de trouver des solutions idoines aux problèmes des populations. Les particularités de cette édition ont été les conférences sur les deux thématiques dont la gestion des données et l’intelligence artificielle ».

Rendez-vous été pris pour la 12e édition des Doctoriales 2iE en 2024.

 

Service de Communication/Institut 2iE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUIVEZ-NOUS

NOS HEURES D’OUVERTURE

  • Lundi 07H00 - 16H00
  • Mardi 07H00 - 16H00
  • Mercredi 07H00 - 16H00
  • Jeudi 07H00 - 16H00
  • Vendredi 07H00 - 16H00
  • Samedi Fermé
  • Dimanche Fermé
Archives