Logo
FPL_3

Centrale-2iE African Bachelor of Engineering

La pluridisciplinarité, la transversalité et l’adaptabilité comme réponse à la complexité des défis actuels et à venir des entreprises africaines

Avec un marché de 1,2 milliard d’individus et la plus grande zone de libre-échange au monde, le continent africain s’est engagé dans une nouvelle étape de son développement qui pourra s’appuyer sur son immense potentiel en ressources humaines et naturelles. Cependant, dans cet environnement complexe en évolution permanente, les entreprises africaines devront s’adapter rapidement pour faire face aux défis et enjeux multiples qui accompagnent cette trajectoire émergente faite d’incertitudes, de risques et d’opportunités. Afin de répondre à ces problématiques avec une approche adaptée et contextualisée, les entreprises africaines devront pouvoir s’appuyer sur des cadres scientifiques et techniques capables d’appréhender la complexité des systèmes et des enjeux dans leur globalité, tout en étant capables de s’adapter aux changements et de les accompagner avec agilité.

Des besoins réels en cadres techniques intermédiaires dans de nombreux secteurs

L’analyse du marché de l’emploi en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale montre qu’entre le profil de technicien supérieur et le profil d’ingénieur, il existe un réel besoin de cadres techniques intermédiaires, notamment dans les filières métiers : ventes / marketing, production, maintenance, logistique, qualité, IT, conduite de projets, audit/contrôle de gestion. Les secteurs les plus demandeurs de ce type de profils sont : la banque/assurance, les infrastructures (énergie, BTP, logistique/transports), l’industrie et les télécommunications. Les compétences techniques demandées par les entreprises pour ces profils de cadres intermédiaires concernent l’informatique et la gestion, le génie industriel et plus généralement les sciences de l’ingénieur avec systématiquement la maîtrise de la gestion de projet. De plus, des attentes très fortes sont exprimées sur les compétences managériales et comportementales, pour lesquelles il existe actuellement un déficit majeur à ce niveau intermédiaire de management.

Les compétences liées à l’internationalisation des entreprises pour transformer les risques en opportunités

La création d’un marché unique à l’échelle du continent pour les produits et les services (ZLECAf) va permettre de réorganiser les marchés et les économies du continent et de stimuler la production dans les secteurs des services, de l’industrie manufacturière et des ressources naturelles. Pour être des acteurs de cette dynamique d’internationalisation du commerce africain, qui pourra s’appuyer sur le déploiement d’une économie digitale durable, les entreprises du continent devront renforcer ou développer de nouvelles compétences notamment en matière de commerce et d’entrepreneuriat international, management de la qualité et de la chaîne logistique, digitalisation et cybersécurité, tout en intégrant les enjeux du développement durable. En outre, la maîtrise de l’anglais, la pratique de la négociation internationale et du management interculturel seront des compétences incontournables.

Le Centrale-2iE African Bachelor of Engineering est particulièrement bien adapté pour répondre à ces besoins et défis actuels et futurs des entreprises africaines. Centrée sur le développement du potentiel de chaque étudiant, la formation lui permet de construire ses compétences autour de savoirs et savoir-faire dans de nombreux domaines de l’ingénierie ainsi que du savoir-être et du savoir-devenir pour en faire un acteur majeur du développement durable de l’Afrique, tout en lui ouvrant le champ des possibles concernant son projet de formation et sa carrière professionnelle.

L’Institut 2iE 

L’Ecole Centrale Casablanca 

L’École Centrale de Casablanca (ECC) est le fruit d’un partenariat entre l’État Français et le Royaume du Maroc, signé en avril 2013. Ce partenariat international confère à Centrale Casablanca un statut d’établissement à caractère public, porté par la Fondation École Centrale Casablanca.

L’école délivre un diplôme « Ingénieur diplômé de l’École Centrale Casablanca », diplôme d’État marocain et reconnu par la Commission des Titres d’Ingénieur française. Son programme est proche de celui de CentraleSupélec, adapté aux grands enjeux du continent africain auxquels se destinent majoritairement ses diplômés.

Les diplômés de Centrale Casablanca, dont 30% d’origine subsaharienne, sont formés dans un contexte multiculturel et international et sont destinés à servir le développement du continent africain.

Le groupe Centrale 

Fondé en décembre 1990, Le Groupe Centrale regroupe CentraleSupélec, Centrale Lyon, Centrale Nantes, Centrale Lille et Centrale Marseille. Depuis une dizaine d’années, le Groupe Centrale a développé des formations à l’international : Centrale Pékin et Centrale Casablanca, formations d’ingénieur toutes deux accréditées par la CTI, mais également un cursus bachelor à Mahindra École Centrale en Inde. Les Ecoles du Groupe Centrale partagent les mêmes valeurs, les mêmes missions et la même vision de l’avenir et capitalisent une expertise développée depuis près de 200 ans dans la formation d’ingénieur généraliste de haut niveau. Leur mission principale est de former des ingénieurs généralistes pluridisciplinaires et des docteurs capables de répondre de façon innovante aux défis de notre société.

En France, le Groupe Centrale diplôme chaque année près de 2100 ingénieurs. Il répond aux critères d’excellence académique et de recherche grâce à l’investissement de plus de 800 enseignants et chercheurs permanents et pas moins de 2000 intervenants extérieurs.

Objectifs de formation

Former des cadres intermédiaires à forte culture internationale capables de répondre de manière innovante aux défis et au développement technique de son secteur d’activité, afin d’en améliorer les produits et les services.

De formation pluridisciplinaire scientifique, technique et humaine, les diplômés du Centrale-2iE African Bachelor of Engineering sont des ingénieurs d’opération sensibilisés aux projets pluridisciplinaires et interculturels, et dotés d’un esprit d’entreprise et de compétences en management intermédiaire dans un contexte international.

Débouchés

Intégration dans une entreprise dans les secteurs de l’industrie et des services dans les fonctions suivantes : 

> Chef de projet

> Chargé d’affaire

> Responsable de production

> Responsable qualité, excellence opérationnelle

> Responsable marketing, technico-commercial

> Responsable achat et logistique

Exemples de secteurs d’activité : Energie, finance et assurance, digital et télécommunications, BTP, agro-industrie, transport et logistique

Compétences visées

Le diplômé du Centrale-2iE African Bachelor of Engineering met en œuvre ses connaissances scientifiques, techniques et technologiques, son savoir-faire en matière de produits et / ou de services pour la société, ainsi que son savoir-être et son savoir-devenir à travers cinq compétences :

De plus, le programme du Centrale-2iE African Bachelor of Engineering permet à l’étudiant d’adopter résolument une approche interculturelle et internationale, car les enjeux sont désormais globaux. Cela implique notamment un haut niveau d’exigences visé en compétences linguistiques (C1 en français, C1 en anglais) et une forte exposition internationale.

Possibilités de poursuite des études

> Master de spécialité

> Parcours accéléré pour l’obtention du diplôme d’ingénieur centralien en 2 ans dans une école du Groupe Centrale (une fois diplômé).

> En fin de 3ème année, les étudiants qui le souhaitent pourront passer un concours d’entrée en 1ère année dans une des écoles du Groupe Centrale.

Une pédagogie innovante basée sur des mises en action reflétant la complexité de l’environnement professionnel

 

Parcours de la formation

 

Année 1
 

 

Les temps forts :

  • Un projet de conception multimédia en mode agile
  • Un projet sur les apports de la physique moderne
  • Formation intensive en anglais (juillet-août)

 

Année 2
Les temps forts :

  • Un projet expérimental
  • Un projet de mécatronique
  • Un challenge innovation
  • Un stage en entreprise (juillet-août)
Année 3
Les temps forts :

  • Un projet d’innovation avec client
  • Un projet de modélisation multiphysique
  • Un projet d’initiation à l’intelligence artificielle
  • Un projet d’engagement citoyen
  • Un challenge mise sur le marché d’un produit avec composante internationale
Mobilité internationale : le semestre 6 se déroule à l’Ecole Centrale Casablanca
Année 4
Semestre 7
Les temps forts :

  • Un projet de trois mois au service d’un client
  • Un parcours Entrepreneur et un concours d’entreprenariat
Le parcours Projet personnalisé, d’une durée de 3 mois est un parcours construit autour d’un projet d’équipe au service d’un client dans le domaine du génie industriel ou des technologies de l’information et de la communication pouvant cibler plusieurs secteurs d’activité (agro-industrie, transport et logistique, télécommunications, agriculture de précision). Les étudiants ont également la possibilité de développer un projet de création d’entreprise.

 

Semestre 8 : Une mission de fin d’étude en entreprise (4 mois minimum)

Un cursus scientifiquement exigeant et professionnalisant, de plus en plus personnalisé au long du parcours, offrant un profil pluridisciplinaire, adaptable et multi-compétences au service des performances et de l’agilité des entreprises.

La formation Centrale-2iE African Bachelor of Engineering est un programme destiné à des élèves à fort potentiel dotés d’une grande capacité de travail. Elle est ouverte :

> aux candidats titulaires d’un Baccalauréat scientifique de préférence mention Bien ou Très Bien, avec un bon niveau en anglais.

> aux candidats venant d’un système anglophone (General Certificate of Education with three Advanced Levels in: 1. mathematics; 2. physics or chemistry or biology, 3. English or French).

Il y a 40 places disponibles en première année.

Processus de sélection :

> Etude de dossier (notes de lycée et Baccalauréat / GCE)

> Entretiens individuels de motivation

Institut 2iE 

Ecole Centrale Casablanca 

 

                                                                                  Bâtiment pédagogique

L’Ecole Centrale Casablanca est installée dans un campus entièrement neuf, situé à Bouskoura à proximité d’une grande forêt d’eucalyptus, en périphérie proche de Casablanca. Un grand bâtiment pédagogique accueille toute la vie de l’Ecole : 5 ha équipés en salles de cours nouvelle génération, un centre de documentation très ouvert aux ressources numériques et aux projets d’élèves, un FabLab, des salles dédiées à la formation expérimentale, deux amphithéâtres de 200 places, restauration, des salles de vie étudiante et une grande salle omnisport. Les élèves sont logés dans une résidence étudiante, située sur le campus, et composée de petits pavillons à taille humaine avec des chambres individuelles.