un homme qui sourit

En Afrique, selon un rapport de l’ONU-habitat, 60% de la population vivra en ville à l’horizon 2050. Sur le continent, mais également de façon plus large dans les pays en voie de développement, l’explosion démographique et l’urbanisation entrainent une forte augmentation des besoins énergétiques. Dans ce contexte, et en raison de la raréfaction des ressources en énergie fossile (pétrole, gaz, charbon), le tournant vers les énergies renouvelables est inéluctable. Leur utilisation, combinée à des économies d’énergies, permet une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre, une décentralisation des productions énergétiques et la création d’emplois d’avenir.

Le Master en Gestion des Infrastructures et services option énergies renouvelables permet aux professionnels de se doter des compétences, outils et techniques de gestion des infrastructures et services de ce secteur.

Compétences visées

Le Master en gestion des infrastructures et services option énergies renouvelables permet d’acquérir les compétences suivantes :

  • Gérer les projets et infrastructures d’énergie solaire
  • Gérer les projets et infrastructures d’énergie éolienne
  • Gérer les projets et infrastructures de bioénergie
  • Coordonner les politiques et opérations d’efficacité énergétique

Débouchés

A l’obtention du diplôme, cette formation ouvre la voie à des postes variés de :

  • Chef de projets dans des entreprises privées, publiques, ou organismes non gouvernementaux.
  • Responsable du suivi et contrôle des projets d’énergies renouvelables.
  • Consultant dans les bureaux d’études.

Au bout de quelques années d’expériences, les diplômés sont amenés à évoluer vers des postes  de :

  • Directeur, conseiller, ou responsable d’études et innovation.
  • Responsable de planification.
  • Contrôleur de gestion  dans les entreprises et organisations.

Niveau d’entrée et conditions d’admission 

Le Master en Energies Renouvelables peut-être intégré en Master 1 ou Master 2. Il est accessible  aux :

  • Titulaires d’un Bachelor (Bac+3) pour l’entrée en 1ère année de formation, cycle Master 1.
  • Titulaires d’un Master 1 (Bac+4) en gestion des infrastructures et services dans les domaines du génie civil, de l’énergie et eau ou autres diplômes équivalents pour la 2ème année de formation, cycle Master 2.
  • Professionnels diplômé d’un Bac+3 minimum, doté d’une expérience d’au moins 3 ans dans la conduite et la coordination des projets énergétiques (par Validation des Acquis d’Expérience ou Validation des Acquis Professionnels et Personnels). Ce recrutement se fera sur étude de dossiers.

Les candidats devront disposer de connaissances en gestion de projets, génie civil, énergie, eau et informatique. Les apprenants sont sélectionnés sur étude du dossier de candidature, en fonction du niveau de leur formation initiale et de la pertinence de leur projet professionnel.

Modalités d’enseignement

Formation en ligne

Frais d’inscription 

  • Cycle diplômant 1 312 000 F CFA / 2 000 euros
  • Cycle qualifiant 30 000 F CFA / 46 euros par crédit d’Unité(s) d’Enseignement
    Voir les modalités de paiement

Hors frais de voyage et d’hébergement. Un échéancier de paiement  en quatre  fois est prévu afin de faciliter  le paiement. Il existe des possibilités de bourses, subventions et solutions de financement par crédit.

Inscriptions 

Pour vous inscrire et suivre votre dossier, rendez-vous sur notre plateforme d’inscription en ligne.

Organisation des études 

L’organisation pédagogique de la formation comprend quatre Domaines de Compétences (DC) constitués  chacun de deux à trois Unités d’Enseignement (UE). A finalité professionnelle et dispensée en ligne, la formation s’appuie sur des modalités pédagogiques innovantes : sessions de forum en ligne, échanges téléphoniques avec les enseignants, coaching et suivi personnalisé de l’apprenant.

Au début de la formation, les  apprenants bénéficient d’une session de «prise en main» de la plateforme, assurée par un tuteur. Les supports pédagogiques sont accessibles sur la plateforme, ils peuvent, pour la plupart, être téléchargés. Le mode d’évaluation intègre des évaluations formatives (non notées), des évaluations sommatives (notées) et des travaux de fin de formation. Deux cycles d’études sont proposés aux apprenants :

  • Le Cycle diplômant : l’apprenant s’inscrit pour suivre l’intégralité du programme, de manière continue. La formation se déroule alors sur 12 mois et est soldée par l’obtention d’un diplôme. En cas de rattrapage, la formation peut durer entre 14 et 16 mois. En cas d’impératifs personnels ou professionnels, l’apprenant qui opte pour ce cycle a la possibilité de suspendre sa formation et de la reprendre selon sa disponibilité, dans la limite d’une durée totale de 24 mois.
  • Le Cycle certifiant : l’apprenant construit lui-même son parcours. Il suit, selon son rythme, sa disponibilité et en fonction de ses besoins, les enseignements qu’ils souhaitent aborder. Il a le choix de suivre les cours relatifs à un Domaine de Compétences (DC), ou une Unité d’Enseignement (UE). Un DC étant composé de plusieurs UE, la validation d’un DC est sanctionnée par un certificat, la validation d’une UE est sanctionnée par une attestation. La validation de l’ensemble des DC ou UE de la formation permet l’obtention du diplôme.

Deux sessions d’examens sont organisées. Les travaux de fin de formation viennent corroborer les apprentissages théoriques et permettent d’apprécier les capacités d’analyse et de rédaction de l’apprenant.  Pour valider le diplôme, l’apprenant doit avoir obtenu une moyenne minimale de 12/20.

Les professionnels déjà en poste ont le choix de réaliser leur projet ou mémoire de fin d’étude au sein de leur structure d’emploi, ou dans toute autre organisation œuvrant dans le secteur lié au domaine de formation. Le projet ou rapport  de fin d’étude porte sur un thème en relation étroite avec les enseignements reçus et l’expérience acquise en milieu professionnel.

Programme 

L’organisation pédagogique de la formation comprend des Domaines de Compétences (DC) constitués de neuf Unités d’Enseignement (UE) à finalité professionnelle. Le cycle compte 600h de cours, équivalent à 60 crédits. Détail des UE :

  • Etudes et montage de projet d’énergie solaire (80h, 8 ECTS)
  • Conduite d’installations solaires (60h, 6 ECTS)
  • Etudes et montage de projet d’énergie éolienne (60h, 6 ECTS)
  • Conduite d’installations d’énergie éolienne (40h, 4 ECTS)
  • Etudes et montage de projet de bioénergie (80h, 8 ECTS)
  • Conduite d’installations de bioénergie (40h, 4 ECTS)
  • Mesures d’économie d’énergie (60h, 6 ECTS)
  • Systèmes énergétiques intelligents (60h, 6 ECTS)
  • Projets et stages (120h, 12 ECTS)