bandeau visuel: formation initiale

Le doctorat repose sur un projet de recherche innovant. Diplôme universitaire le plus élevé (Bac +8), il doit permettre au candidat de devenir en trois ans un expert international sur une thématique scientifique donnée.

En 2012 – 2013, l’Ecole Doctorale de 2iE accueille 35 Doctorants issus de 13 nationalités. Elle propose, en marge des activités de recherche et d’enseignement, des cycles de conférences, des séminaires de formation et de mise à niveau scientifique, ainsi que des ateliers sur les méthodologies de recherche et de publication. Avec un équipement technologique et des laboratoires à la pointe des standards internationaux, les thématiques de recherche développées sont orientées vers des secteurs stratégiques pour le développement économique et social de l’Afrique : le traitement des eaux et des déchets, les énergies renouvelables, l’extraction minière, la production d’éco-matériaux.
En savoir plus

Compétences visées

  • Acquérir une expérience à l’Internationale grâce aux mobilités scientifiques
  • Développer l’Ingénierie par la recherche et l’Innovation
  • Résoudre les complexités et contribuer au développement de la recherche scientifique
  • Acquérir de solides compétences managériales et s’ouvrir sur les grandes questions socio-économiques et politiques du monde
  • Accéder aux métiers de grande Expertise

Débouchés

Dès l’élaboration du sujet de thèse, une attention particulière est portée à la construction du projet professionnel du candidat. Des séminaires d’accompagnement personnalisé font notamment partie intégrante du programme de formation (voir les modalités d’enseignement). Le Doctorat offre de nombreux débouchés, dans plusieurs secteurs (entreprises, institutions d’enseignement supérieur et de recherche, Instituts de recherche, institutions internationales, universités, auto-emploi, etc..) :

  • Enseignant-chercheur et chercheur
  • Chef d’entreprises
  • Chef/Coordonnateur de projets dans les institutions internationales
  • Consultant indépendant et international
  • Expert international
  • Spécialiste de l’innovation et de création de nouvelles solutions

Niveau d’entrée 

Etudiants titulaires d’un Master (Bac + 5) ou Equivalent, souhaitant s’engager dans la voix de la recherche, de l’innovation ou de l’enseignement.

Modalités d’enseignement

Les étudiants mènent leurs travaux sous le contrôle et la responsabilité d’un directeur de Thèse, qui valide, avec le Doctorant, le sujet de sa thèse et ses évolutions. Au cours de la préparation de la thèse, les doctorants doivent suivre des formations d’accompagnement et participer à des enseignements, séminaires, conférences, missions ou stages.

Un comité de thèse, composé de 3 à 8 personnes, élaboré par le directeur de thèse avec l’accord du directeur de l’Unité et du doctorant, se réunit au minimum une fois par an afin d’accompagner le doctorant dans la réalisation de son travail de thèse, l’orientation de ses recherches, la construction de son projet professionnel.

L’ouverture du comité de thèse à des partenaires industriels est recommandée et la composition du comité de thèse devra être proposée à l’Ecole Doctorale avant la fin du premier semestre de la thèse. L’avis argumenté du comité de thèse sera exigé pour toute demande de prolongation de la durée de la thèse au-delà de 3 ans. En complément de son travail en laboratoire de recherche, chaque Doctorant doit suivre 3 modules de formation (7 ECTS) :

  • Approfondissement scientifique (3 ECTS) : Les ECTS « S » vous permettent d’acquérir  les compléments de formations thématiques scientifiques ou techniques nécessaires à la conduite de votre projet de recherche.
  • Projet professionnel et gestion de carrière (3 ECTS) : Les ECTS « SP » vous permettent de vous informer sur le monde de l’entreprise et favorisent votre insertion professionnelle. Ils intègrent notamment l’enseignement des langues, des conférences, ateliers, formations, journées de sensibilisation etc.
  • Communication colloque ( 1 ECTS ) : L’ECTS « C » correspond à la participation active à un colloque/congrès national ou international avec présentation orale ou par affiche du projet de recherche. Il vous permet d’optimiser votre communication écrite et orale, en situation concrète (gestion du temps, stress, expression orale).

L’autorisation de la soutenance ne pourra être donnée qu’après validation des 7 ECTS en plus des conditions de publication scientifique. En sus des formations obligatoires, la possibilité d’élargir les champs de compétences en suivant des cours de « Découverte » : ECTS « D » est offerte.

Thèses en cotutelles

Afin de développer les coopérations scientifiques internationales et sauf conditions particulières relatives au financement ou à des aspects de confidentialité, les thèses en cotutelle et co-encadrement sont privilégiées. L’Ecole Doctorale entretient notamment des partenariats étroits avec 24 universités à travers le monde. Dans ce cadre, une convention de thèse est signée conjointement par les deux universités, pour fixer les modalités d’inscription, de fonctionnement et de soutenance, ainsi que les questions de propriété intellectuelle des résultats. Chaque établissement désigne un co-directeur de thèse. La cotutelle ne pourra se faire que si le candidat réunit les conditions d’admission en thèse dans chacun des établissements partenaires.

Le paiement des droits d’inscription est effectué dans un seul des établissements. Les frais spécifiques de fonctionnement des laboratoires sont à la charge des établissements contractants au prorata du temps passé sauf accord spécifique préalable justifié par la nature des projets de recherche. La thèse peut être rédigée en anglais ou en français. Elle est soutenue une seule fois dans l’un des établissements devant un jury constitué d’un commun accord. Le diplôme est reconnu dans l’ensemble des universités contractantes.

Conditions d’admission

Chaque projet doctoral est porté par un directeur de thèse et soumis à l’appréciation des laboratoires de recherche. Il se compose de :

  • un sujet de recherche ;
  • un état des lieux sur les moyens techniques, humains et financiers associés, (les moyens financiers incluent la rémunération du doctorant) ;
  • un profil du candidat souhaité (dans le cadre d’un appel à candidature).

Les projets doctoraux sont affichés et diffusés par les laboratoires et les écoles doctorales. Les candidatures sont ouvertes à l’International. Consulter la liste des appels à candidatures en cours.

Les candidats répondent aux offres de projets doctoraux et sont amenés à fournir les pièces nécessaires à leur candidature (CV, lettre de candidature et tout autre document mentionné dans l’offre). Suite à une première sélection sur dossier, les candidats sont soumis à un ou plusieurs entretien(s) avec le jury mis en place par l’Ecole Doctorale.

Une fois la candidature acceptée par le directeur de thèse et l’Ecole Doctorale (et s’il y a lieu par les autres partenaires impliqués : entreprise ou laboratoire étranger en cas de cotutelle par exemple), le Doctorant signe un contrat de travail.

Il est également possible pour les candidats qui disposent d’un projet de recherche et d’une source de financement (employeurs, entreprises, partenaires nationaux ou extérieurs, etc..), de soumettre une demande d’inscription à l’Ecole Doctorale.

La préparation d’une thèse repose sur l’accord librement conclu entre le Doctorant, le(s) Directeur(s) de thèse et le Directeur du laboratoire d’accueil. Cet accord porte sur le choix du sujet et les conditions de travail nécessaires à l’avancement de la recherche. Tous les acteurs impliqués signent la Charte de thèse de 2iE, adoptée par le Conseil de l’Ecole Doctorale, elle explicite les droits et devoirs de chacun.
Consulter la charte

L’inscription à la préparation du doctorat est soumise à l’autorisation du chef d’établissement, sur proposition du responsable de l’Ecole Doctorale et avis du directeur de thèse.

  • Les candidats doivent faire parvenir leur dossier au bureau de l’Ecole Doctorale.
  • En cas de réinscription, les candidats doivent soumettre un dossier de réinscription.

Financements

Allocation de recherche 2iE

Afin de soutenir la recherche et l’innovation, 2iE consent d’importants efforts de mobilisation de moyens pour la réalisation des thèses et le financement des doctorants. L’allocation de recherche 2iE est une aide financière pour la préparation d’une thèse de doctorat, elle est accordée au doctorant en contrepartie de la cession à 2iE de tous les droits intellectuels, d’auteur, travaux de recherche, publications réalisés par le Doctorant. Elle ne constitue en aucun cas un contrat de travail. Les montants de l’allocation mensuelle sont fixés en fonction des lieux où séjourne l’allocataire afin de mener à bien ses travaux de recherche. Les détails concernant la durée, le montant, les conditions de recherche, la mobilité du Doctorant seront précisés dans le contrat d’allocataire de recherche.

Autres sources de financement

Les candidats au Doctorat sont invités à se renseigner sur les possibilités de financement existantes, telles que les appels à candidatures en cours et  les allocations de bourses proposées par les Universités et Institutions.

Les partenariats avec les entreprises et le secteur industriel sont très encouragés et recherchés pour accompagner la réalisation des travaux de recherche et d’innovation.

Les étudiants peuvent aussi financer leurs études doctorales par leurs propres moyens personnels et/ou familiaux.

Soutenance

L’autorisation de soutenir une thèse est soumise à deux conditions :

  1. Le doctorant a au moins une publication de ses travaux acceptés dans un journal scientifique reconnu sur le plan international ou possède un brevet d’invention déposé ou en cours de dépôt ;
  2. Le doctorant a accumulé le minimum de crédits de cours obligatoires définis par le Programme Doctoral y compris la capacité dans la deuxième langue.

Les travaux du candidat sont préalablement examinés par au moins deux rapporteurs désignés par le Directeur de l’Ecole Doctorale, sur avis des directeurs de thèse.

Le diplôme de Docteur est délivré sur la base du rapport de soutenance établi par le jury de thèse. Il est cosigné par le Directeur Général de 2iE et le Directeur de l’Ecole Doctorale. En cas de cotutelle, le doctorant bénéficie d’une double diplomation (2iE et l’Université partenaire) et chaque diplôme faisant mention de la « cotutelle internationale ». En cas de co-diplomation, le doctorant reçoit un seul diplôme co-signé par les deux institutions.